Acerca de

Les deux boussoles : Sens & Émotions

 

“Il n'y a point de vent favorable pour celui qui ne sait dans quel port il veut arriver.”, Sénèque

Systémicien depuis la fin des années 80, le sens, la finalité et le contexte ont « gouverné » une grande partie de mes comportements, de mes actions et de ce que j’ai réalisé. J’ai pris conscience que je ne me servais souvent que d’une seule boussole et que cela pas toujours été suffisant. C’est comme marcher à cloche pied !

Savoir pourquoi nous faisons les choses, comment notre être se manifeste dans ce que l’on fait, permet - en grande majorité - de ne pas « perdre le nord » et de répondre aux problèmes, d’apporter une bonne réponse et une bonne solution. 

La boussole du sens vous guide et vous permet de ne pas perdre de vue la finalité recherchée.

 

Le meilleur chemin à prendre n’est pas toujours le plus direct et cela est d’autant plus vrai avec les relations humaines. 

Un grand leader ne donne pas uniquement le cap, il mobilise son équipe, son entourage, il possède une grande intelligence sociale et interpersonnelle. 

 

La boussole sensorielle permet, elle, de déterminer la justesse du raisonnement et l’efficience des choix rationnels. La boussole sensorielle s’active grâce à l’intelligence émotionnelle et offre également le potentiel de l’inconscient. Elle vous permet aussi de savoir ce que vous souhaitez ÊTRE. 

 

La boussole du sens concerne notre conscient rationnel et cognitif que nous apprenons à développer depuis l’école. 

 

Et pourtant, aussi puissant soit ce rationnel, son signal se brouille dès lors que la boussole sensorielle s’affole ou n’est pas juste.

 

Si tout le monde s’accorde à reconnaitre que la colère, la peur, la panique, l’amour aveuglent le jugement rationnel (cas de la boussole qui s’affole), savez-vous comment la boussole sensorielle se dérègle ponctuellement voire durablement ?

 

 

Une situation vécue comme un choc émotionnel important amène le cerveau à trouver la meilleure solution dans l’instant présent. Puis, quand la personne revit quelque chose que le cerveau associe comme étant de même « coloration », il déroule inconsciemment le « programme » précédent mis en place, ne laissant plus à la personne la possibilité de se poser la question : « quelle est la meilleure solution pour moi dans ma situation d’aujourd’hui ? ».

Cela est également vrai pour tout ce qui est croyance, éducation, tabous, etc.  

 

 

C’est ainsi que des personnes peuvent sur-réagir ou ne pas agir « rationnellement » :

leur boussole sensorielle est déréglée ou mal réglée.

 

 

 

Vous l’aurez compris, les deux boussoles de votre vie doivent être SENS et ÉMOTION (intelligence émotionnelle).

Elles sont vos guides, vous donnent la direction et vous devez vous y référer tout le temps. Vous devez surveiller la boussole sensorielle et posséder une belle intelligence émotionnelle.

Matrice des deux boussoles

Capture d’écran 2022-03-18 à 14.49.25.jpg

Comprendre la matrice permet aussi bien de vous situer, situer une personne de votre entourage qu’une entreprise. C’est une aide de compréhension et d’interrogation.

 

Une personne qui aime ce qu’elle fait, qui est heureuse et qui est dans une société qui prospère est une personne qui va s’investir et performer.

 

Prenez une personne qui donne le cap, qui dispose d’un leadership naturel mais qui possède aussi des comportements relationnels pénalisants. Que va-t-il se passer ?

Cette personne a un véritable risque d’être perçue ou ressentie comme un leader toxique, de démotiver ses équipes et d’être mécontente.

 

Une personne qui ne donne plus sens à ses actions et qui n’est pas heureuse pourrait bien devenir dépressive.

 

Une entreprise qui n’offre pas de vision, dont les collaborateurs ne trouvent pas de sens à ce qui est fait et n’adhèrent pas aux décisions est une entreprise qui va décliner.

 

Identifier où vous vous positionnez sur le quadrant vous permettra de mieux apprécier le réglage de vos deux boussoles et les axes sur lesquels vous devez agir.